Sociorama: cinquième et sixième albums disponibles !

A l’occasion de la sortie des deux nouveaux albums de la collection Soriorama, rendez-vous le samedi 17 septembre à 17h à la librairie Le Monte en l’air (2 rue de la mare, Paris 20e).

L’occasion de découvrir et de vous faire dédicacer:

Les banlieues du 20h, de Helkarava, d’après une enquête de Jérôme Berthaut.

Encaisser, de Anne Simon, d’après une enquête de Marlène Benquet.

Davantage d’informations ici et .

Socio en cases au forum « Nouvelles initiatives en médiation scientifique »

Le 31 mai 2016, Julien et Marianne étaient à Bordeaux au forum NIMS (Nouvelles initiatives en médiation scientifique), organisé par le CNRS, pour représenter Socio en Cases, parler de la collection Sociorama et de ce que cela implique d’adapter en fiction dessinée des enquêtes sociologiques.

Les vidéos des interventions sont disponibles ici

 

SCNims2

 

Sortie des deux nouveaux albums !

A l’occasion de la sortie des deux nouveaux albums de la collection Soriorama, rendez-vous le 13 avril à 19h à la librairie Le Monte en l’air (2 rue de la mare, Paris 20e).

L’occasion de découvrir et de vous faire dédicacer:

Léon Maret (d’après une enquête de Mélanie Gourarier), Séducteurs de rue.

Baptiste Virot et Anne Lambert, Turbulences.

Davantage d’informations ici et .

 

L’association « Socio en cases »

Au départ, il y avait un séminaire....

A l’origine de l’association « socio en cases », il y a eu séminaire « Bande-dessiné et sociologie » organisé à l’ENS Paris par un groupe de jeunes sociologues au cours de l’année 2012-2013.

Pourquoi ce séminaire ? La bande-dessinée intéresse les sociologues à plus d’un titre : comme phénomène social tout d’abord, parce qu’elle est une forme de culture populaire de plus en plus reconnue dans les milieux de l’élite culturelle (festivals, musées, séminaires académiques) ; et parce que la bande-dessinée elle-même s’intéresse à la société, d’une manière différente des sociologues ou parfois en leur empruntant des outils.

Le séminaire avait pour ambition d’être un lieu d’échanges et de réflexions entre les sciences sociales et la BD, à travers deux axes :

– la sociologie du champ de la bande-dessinée (organisation et division du travail ; édition et lectorat ; trajectoires d’auteurs ; formes de légitimation ; questions de genre)

– regards croisés entre des auteurs et des sociologues sur des « terrains » communs.

 

Le programme du séminaire  

25 octobre 2012, séance introductive : « Champs de la bande-dessinée, division du travail ». Invité : Pierre Christin, écrivain, scénariste.

23 novembre 2012. « Forcer le trait : la satire sociale des Bidochon vue par les sociologues ». Invités : Binet, auteur et Violaine Girard, sociologue

13 décembre 2012 :  « La BD populaire : lecteurs et modèles économiques ».                         Invités : Sylvain Lesage (historien) et Xavier Guilbert (rédacteur en chef de du9)

24 janvier 2013 : « Mauvaises gens, ignorants, gars du coin et autres ruraux ». Invités: Etienne Davodeau (auteur) et Nicolas Renahy (sociologue).

21 mars 2013 :  » Trajectoires d’auteurs, innovations graphiques et légitimation culturelle ». Invitées : Agnès Maupré (auteur) et Anne Barrault (galeriste)

25 avril 2013 : « La BD et le genre ».
Invitées : Lisa Mandel (auteur) et Pauline Mermet (éditrice chez Dargaud)

13 juin 2013 : « La BD sur le terrain. Reportages, récits de vie et pratiques d’enquêtes dans la bande dessinée ». Invité : Emmanuel Guibert, dessinateur et scénariste.

Et après ?

Les contraintes professionnelles des unes et des autres ne nous ont pas permis de poursuivre l’expérience du séminaire les années suivantes. Néanmoins, l’envie de continuer d’explorer les liens possibles entre bande-dessinée et sociologie était toujours là, d’où l’idée de se constituer en association, pour disposer d’un lieu de réflexion autour de ces questions.

Entre temps, il y a eu aussi la rencontre décisive avec Lisa Mandel qui a permis l’émergence d’un projet éditorial original, celui de la collection « Sociorama » aux éditions Casterman, co-dirigé par Lisa et Yasmine Bouagga, membre de l’association Socio en cases. Les autres membres de l’association jouent le rôle de « comité scientifique », participant aux discussions sur le choix des enquêtes à adapter mais aussi à une réflexion plus générale sur ce qu’implique ce travail de transposition d’un médium à un autre.

Et pourquoi un carnet Hypothèses ?

Pour présenter l’association et ses activités, en particulier la publication des albums de la collection ” sociorama” chez Casterman.
Pour fournir une veille sur les publications (bandes-dessinées, romans graphiques etc.) qui peuvent intéresser les sciences sociales.
Pour mener une réflexion sur ce que signifie “adapter” en bande-dessinée une production sociologique.